Aller à l'Accueil du Blog

Sens & Perception



Fluides, Beauté Gourmandes, Nourritures Cosmétiques 

Des sens, du sens, du désir.

Voilà le paradoxe auquel je me trouve le plus souvent confrontée: j’ai plus d’appétit dans ma salle de bain que devant mon frigo…


Comment ne pas avoir envie de boire cet onctueux gel cuivré, aux notes d’écorces d’oranges et de gingembre, qui promet les notes chaudes du sucre cuit et de l’épice ? Comment ne pas succomber à un « Lait de Riz-Nectarine », rond et velouté comme un yaourt ? A un Rêve de Miel, à une « Crème Fraîche de Beauté aux graines de fraise », enfin pourquoi tous ces délices ne trônent-ils pas sur les étagères de mon réfrigérateur ? 

Pour me sentir belle et bien, me faut-il déglutir sans joie des recettes ultra-moléculées, hyper-texturées et piètrement aromatisées ? 

Je voulais juste vous dire, à vous qui imaginez de nouveaux concepts fluides, des eaux de beauté aux yaourts curatifs, de ne pas oublier de nous donner faim et soif, de stimuler tous nos sens, qui vont des yeux à la bouche, en passant par le nez, les oreilles et les mains. Notre mémoire prendra le relais, vers un désir plus fort que la raison.

   


        


Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 11 novembre 2009

Drink Purple : Gloss & Blush

C'est ma couleur préférée. La couleur Pourpre émouvante, intense et profonde.

Passons les mots, je préfère une collection éclatante de fluides ultra-violets, mauves et magenta qui font un ensemble sublime et donnent envie d’y plonger les lèvres et l’espoir secret de joues empourprées, comme d’un fard.

Cette pourpre vient naturellement des antocyanes du cassis, de la myrtille, de l’açai, du raisin noir et plus étonnant encore, de la carotte pourpre, d’un fruit violet de cactus (prickly pear) et du maïs morado, à l’origine de la boisson nationale péruvienne, la Chicha Morada.

Elle a inspiré cette récolte d’automne, lumineuse comme le feuillage du Hêtre Pourpre.


www.drinkpurple.com     www.bossausa.com     www.currantc.com


www.sambazon.com
     www.bolthouse.com



www.mypurplestuff.com
     www.drankbeverage.com

mardi 27 octobre 2009

Je bois du p’tit lait : le soda blanc, c’est tellement élégant

Je me souviens d’une boule de glace qui plonge dans un verre d’eau gazeuse. Marie-Paule est rentrée de New York et depuis, procède quotidiennement à ces expériences insensées.  Après le gros « floc » vient la mousse qui déborde, témoignant du double effet de la glace foisonnée et du gaz carbonique. Ca crépite, ca pétille et il faut attraper les morceaux de glace avant qu’ils ne fondent dans l’eau fraîche. L’Ice Cream Soda américain, gras et sucré a malheureusement rejoint le Hall of Shame de l’alimentation occidentale.

Mélanger de l’eau et une base laitière ne date pas d’hier. Ici de la glace et là du yaourt ou du petit lait, les combinaisons sont nombreuses et intéressantes.


Les Boissons Traditionnelles Eaux + Yaourt

Naïri m’a fait découvrir le Tahn Arménien, boisson traditionnelle au yaourt (1/3) additionnée d’eau fraiche (2/3) et légèrement salée. Cette acidité salée est un délice, démontrant le potentiel qui s’offre aux boissons rafraîchissantes apéritives.

Sous le nom d’Ayran, les Yogurts Drinks salés à base d’eau plate ou gazeuse sont courants dans tous les Balkans et jusqu’aux confins de l’Azerbaijan ; au Moyen Orient, le Doogh est additionné de menthe nanah.


       

Au pays des Milks Sodas

L’Asie est l’autre pays des Whey Drinks ou Milk Sodas, respectivement Boissons au Lactosérum ou Soda de Lait.

Le plus ancien des Whey Drinks est le Calpico ou Calpis Drink (1919) : à base de poudre de lait (apport de protéines), de sirop de maïs, d’arômes et d’acide lactique fermenté. On peut l’acheter sous forme de sirop concentré ou en prêt-à-boire, dans toutes les bonnes épiceries asiatiques de Paris.

Calpico joue sur la double lecture du nom du produit, calligraphié de telle sorte qu’un occidental lira « Milk » sur le carton d’emballage et pensera naturellement qu’il s’agit de lait.

www.calpico.com

Avec une recette très proche de Calpico (poudre de lait, sucre, arômes) et mais positionnement « alicament » en format shot, le plus connu des Milk Drinks est Yakult. Il contient un ferment spécifique : Lactobacillus casei Shirota.



Viennent, toujours sur des recettes proches, les Milk Sodas ou Dairy Sodas. Les grands intervenants sont Lotte qui possède Milkis, un soda de lait gazeux et Pepsi qui vend son White Soda : « Pepsi & Yogurt Flavour ». Ces deux produits et une myriade d’autres sont vendus au rayon des soft-drinks, sans revendication nutritionnelle.

Gum Bay, une petite boite américaine s’essaye au marché avec MaSo, Carbonated Cultured Milk Drink.




Les petits nouveaux : Dizzy et Vio

En 1998, Campina se lançait à son tour dans les sodas gazeux avec Friesmilkun lait gazeux aromatisé au citron, à la pomme ou au raisin.  La boisson semble avoir disparu.

Et voici que 10 ans après apparait Dizzy, Yop pétillant, boisson « rafraichissante et douce ».

www.dizzy.fr

Qui mieux que Yoplait aurait pu y aller ? Yop est le premier yaourt rafraichissant à avoir un peu empiété sur l’univers des softs-drinks. Dizzy vient conquérir la « Yop post génération » avec un concept qui réutilise tous les codes des « energy drinks » additionnés d’une touche d’ivresse transgressive. Dizzy ne raconte pas d’histoires, c’est juste une boisson amusante.




Coke manquait à l’appel du lait. C’est chose faite avec VioFizzy Milk, développé par des super ingénieurs dans le plus grand secret des labos d’Atlanta. Vio, contrairement à Dizzy est une boisson sérieuse, partie de la stratégie « Project Life to develop milk-based products 
». Danone n’avait qu’à pas faire pétiller Taillefine.

Donc presque le même produit, mais une toute autre cible, Vio ne se diffuse qu’en circuit sélectif « natural delis and foodstores » au prix « spécial bobos » de 2,45$.

www.foodbev.com/opinion/sex-sells-vio-four-months-on

Maintenant que les Dairy Beverages font une nouvelle tentative pour sauver la mise aux sodas, la question est de savoir où les mettre et comment les vendre, avec toutes ces stratégies différentes.

 

Et tiens, d’ailleurs, il est où, Dan’Fizz, le nouveau yaourt gazeux de Danone ?

mardi 19 mai 2009

Vert ! Green Juices et le soft drink écolo

Bienvenue au Pays d'Oz

Un jour d’enfance, dans cette vie sensorielle dont on se souvient des années après, j’ai ouvert une immense valise qui venait d’atterrir des Amériques. Au beau milieu, une bouteille de shampoing. La couleur ? Vert printemps. Le parfum, frais et fruité ? Grany Smith, la pomme version seventies. La marque ? Village, bien sûr ! Une petite merveille de marketing champêtre qui annonçait, sur fond de Petite Maison dans la Prairie, les prémisses de l'Ere Verte.

On peut dire que c'était un vert artificiel et que tout celà était un peu toc. Mais à côté de cette écolo-fantaisie, le Vert à la Française des années 70 était de la couleur des haricots trop cuits, sentait la tisane et les pieds sales. Il fallait y croire dur pour avaler du bio, c'était l'époque de la Résistance Végétarienne.

Pendant ce temps là en Californie, portée par mes rêves de "Village", je découvrais Wholefoods (Palo Alto) et les Farmers’ Markets. Je réalisais qu'il était possible de consommer Vert sans être mu par la culpabilité. La vague verte, surmontée par les navires de Greenpeace, s'ouvrait au plus grand nombre, motivé par le plaisir autant que par la raison.

Du côté de San Francisco Odwalla (est. 1984) inventait la Superfood, mixant sans complexes gourmandise, fun et nutrition dans de fantastiques jus en bouteille plastique.

Vers Burlington (Vermont) Ben Cohen et Jerry Greenfield (Jérémie Prévert, çà ne s’invente pas !) babas cools en tongs héritiers du Flower Power, célébraient l’Herbe et les Vaches dans un esprit bucolique que beaucoup se sont depuis approprié. Ben&Jerry's pensait Développement Durable quand la Consommation Citoyenne se qualifiait encore d'Utopies.

        



La pousse d'herbe verte, signe de la Greenfood ?

Le registre de la Nourriture Verte est vaste. Du vert tendre, - j'aime la nature - soft-écolo ou d'un vert plus orthodoxe (Greenwarriors) poussant jusqu'au Végétalisme et à la Raw Food qui interdit la cuisson délétère. La nature captée pour son ultra-performance cellulaire. Le Vert s'opposant au Rouge de la Chair avec une certaine violence.


Green Juices et les Green Shots, superpuissants jus

Depuis Odwalla, nombreux ont rejoint les rangs des « Green Superfruit Juices », comme Naked ou Bolthouse Farms.

Leur recette ont pour point commun du jus de pousses d’herbes - d’Orge (Barley Juice) ou de Blé (Wheat Juice) et dans une moindre mesure, de Kamut, Alfafa combiné à des micro-algues protéinées, comme la Spiruline, la Chlorella (très riche en Chlorophylle, pour éviter la Chlorose !), l’Algue Bleue (blue algae). Pour les ultras, plus c'est microvégétal et étrange, plus çà passe, du moment que la bioperformance est enveloppée dans la bonhomie des fruits et légumes.

Si vous testez le jus d'herbe pure (Grass Shot chez Cojean) vous verrez à quel point c’est douceâtre. Heureusement pour nous, les greens juices version démocratique sont rendus buvables grâce au Kiwi, à la Pomme Verte, au concombre ou au céleri branche, tous rafraîchissants et vitaminés.

Les Jus...

                                                 

Odwalla Green Nutrient Dense Juice - Charlie’s Honest Superfood Smoothie Spirulina and Fruit - Naked Juice Superfood line. "Green Machine" - Bolthouse Farms Green Goodness


Les Poudres

    

Green Magma (Celnat)    -         Greens to Go

Se mettre au vert : de l’Oxygène dans une bouteille


Les nutriments apportés à l’état cru par les pousses d’herbe, les feuilles et certaines algues sont les minéraux tampons alcalinisants - Na, P, Mg, Ca – qui réduisent l’acidité gastrique, les enzymes métaboliques qui favorisent la digestion, les vitamines, les proteïnes.

Mais surtout, le pigment vert commun à ces végétaux, c’est la Chlorophylle, une molécule dont la structure est si proche de l’hémoglobine du sang que certains y voient une sorte de « transfusion végétale ». La Chlorophylle permet d’oxygéner l’organisme, de le détoxifier, de réduire le risque d’anémie des régimes végétariens.

Les plus hautes teneurs en chlorophylle se trouveraient dans la Chlorella, la Spiruline, le Matcha…mais quid de la salade verte ?

Pour les créateurs de fluides nutritionnels, la puissance d’évocation de la chlorophylle dépasse de loin son pouvoir curatif. Pour beaucoup, elle promet simplement le vert lumineux du printemps, la lumière captée et l’air purifié d’oxygène (le soleil, l’azur). Tout ce à quoi urbain (qui se sent) intoxiqué aspire.

Mais elle rappelle aussi que les plantes ont un sang dont la structure moléculaire est proche du notre, le fer de l'hémoglobine étant remplacé par le magnésium dans la chlorophylle. Les végétariens ont aussi besoin de sang, mais il est vert.

Aussi puissant fantasme, celui de la régénerescence portée par les pousses et micronutriments (qui a vu "le Blé en Herbe" ?) nous parle de la lutte pour notre survie (et pas franchement celle de la planète).

Les rejuvinate drinks verts prennent leur distance avec les jus pour s’approcher de la jouvence phyto-cosmétique.

Dans l'esprit "je régénère mes cellules", Cell-Nique Super Green Drink se base sur un "Physician Formulated Blend" qui réunit tous les phytonutriments et superfood ingredients actuellement disponibles sur le marché.



Un vert plus puissant, nouvelle couleur de la Lutte

Tous ces elixirs verts représentent bien la Greenfood, qui ne se limite pas à la couleur verte mais qui soutient des valeurs Vertes militantes et qui parle de Révolution; le vocabulaire de la néo-nutrition utilise des mots de guerre: super, puissance (power), machine.


             

Le vert, couleur de la pharmacie deviendrait-il aussi celui de la magie ? C'est ce que doit croire le Docteur Oz lorsqu'il fabrique son Jus Vert.

Oprah Winfrey boit avec le Docteur Oz (voir la recette ici)

Voyons-y en tout cas un bel hommage au Magicien d'Oz, qui voyait, je vous le rappelle, la vie en ....Vert !



mercredi 1 avril 2009

Rouge ! Cerise et autres fruits rouges dans les boissons

Part One : Les Fruits

Au premier rang de la puissance d’évocation, la Grenade, d’un rouge rubis, fruit de la fécondité, attribut d’Aphrodite dont une belle représentation vous accueille à cette adresse http://www.pomegreat.com. La Grenade est l’un des fruits les plus antioxydants qui soit (voir ici : http://www.pomegreat.com/Antioxidants-TheFacts.asp), ce qui permet de joindre l’utile à l’agréable.

Frutzzo dont la Grenade est l’un des fruits phares se lance dans l’originale Yumberry ou Yang-Mei Fruit (http://www.frutzzo.com/Frutzzo/Frutzzo_Yumberry_super_juices.html). Ce fruit est cultivé depuis 2000 ans en Chine (Myrica Rubra ou Arbouse de Chine) et s’exporte maintenant en Europe. La Yumberry ressemble fortement à l’Arbouse que l’on trouve dans les Cévennes, en Corse ou en Espagne.

Nous avons goûté le jus dont le profil est assez classique, très acidulé et légèrement âpre, comme celui de la groseille ou la Cranberry et qui possède également des vertus… antirouille !

Le jus de Yumberry (à gauche) est importé en Angleterre et disponible sous forme de concentré à diluer 7 fois (lots de 200l) par Yumberry UK (http://www.yumberryuk.co.uk/).

Les Baies Rouges, fruits d’essence sauvage et puissamment curatives n’en finissent pas de faire des jus: the Berry Company (http://www.theberrycompany.co.uk/) a intégralement capitalisé sur les propriétés médicinales de ces Superfruits, dans un packaging (à droite) un peu « pharmaceutique »… qui joue sur toute la palette des rouges, du Pourpre (Cassis, Myrtille, Mure, Acai) à l’Orangé (Goji).

Ne nous étendons pas, tout à déjà été écrit, mais voici une belle synthèse à la page suivante : (http://en.wikipedia.org/wiki/Superfruit).

Plus voluptueuse est la petite Cerise… La Montmorency Américaine (Morello and Tart Cherry Michigan) possède une chair très juteuse et sa peau, pigmentée d’un rouge sombre, renferme beaucoup d’Antocyanes comme la peau du raisin. Le jus de cette cerise noire mélé à celui du raisin rouge et au gingembre donne une boisson énergisante, d’une couleur et d’un goût incroyable: Milehigh (à gauche) « le meilleur moyen d’atteindre le 7ème Ciel » d’après le concepteur est une boisson pour les voyageurs : http://www.milehighdrinks.com/. Plusieurs produits capitalisent sur les propriété antiox comme Cherry Active. Dommage pour nos petits vergers de cerises de Montmorency de n’avoir pas saisi leur chance au vol. (à droite boisson Pomegreat Pure).